Traité de cristallographie: suivi d'une application des principes de cette science a la détermination des espec̀es minérales, et d'une nouvelle méthode pour mettre les formes cristallines en projection, Volume 2 (Google eBook)

Front Cover
Bachelier et Huzard, 1822 - Cristalografia - 650 pages
1 Review
  

What people are saying - Write a review

We haven't found any reviews in the usual places.

Common terms and phrases

Popular passages

Page 455 - Collection de corps dont les molécules intégrantes sont semblables par leurs formes et composés des mêmes principes, unis entre eux dans le même rapport.
Page 454 - ... nature dans la formation des minéraux. Or nous avons encore ici deux choses à distinguer, savoir, les quantités relatives des principes qui Composent la molécule intégrante, et les fonctions qu'ils exercent les uns sur les autres en se réunissant, et d'où dépendent les latus d'affinité par lesquels leurs molécules propres se présentent les unes aux autres, les distances respectives auxquelles elles se placent, l'assortiment qui naît de leur réunion. Ainsi ce sont les fonctions dont...
Page 453 - ... une collection d'êtres, inorganiques semblables par leur composition. Mais, pour peu qu'on y réfléchisse, on sentira que cette définition est incomplète, en ce qu'elle n'énonce que. les matériaux des substances minérales, et fait abstraction de la manière dont l'affinité les a. réunis, et de l'empreinte qu'elle a laissée de son travail sur les corps auxquels cette réunion a donné nais* sance.
Page 454 - Mais il précise qu'il faut distinguer deux choses, à savoir : « les quantités relatives des principes qui composent la molécule intégrante, et les fonctions qu'ils exercent les uns sur les autres en se réunissant et d'où dépendent les...
Page 458 - ... pour celle des genres , qui ne peuvent être naturels qu'autant que les espèces qui les composent sont liées entre elles par un principe commun que l'analyse seule peut indiquer. Les caractères des ordres et des classes dépendent encore des propriétés que la Chimie nous a dévoilées. Elle plane ainsi sur toute la méthode, et l'on peut même dire que sans elle nous n'aurions pas de véritable méthode.
Page 562 - Cet article avait été précédé d'une note insérée dans ce dernier Journal, tome XX, page 65, par M. Tonnelier, où il expose l'opinion que j'avais émise dans une de mes leçons publiques , à laquelle il avait assisté , savoir : que la mussite et l'alalite formaient deux variétés d'une espèce particulière à laquelle j'avais donné le nom de Diopside. L'article dont j'ai parlé d'abord ne me paraît laisser aucun doute sur la justesse de la détermination que j'ai bientôt substituée...
Page 488 - ... considéré sous le rapport de la chimie, ne diffère en aucune manière de la chaux carbonatée. « Une même composition dans les minéraux, dit ce savant, peut donner naissance à des qualités physiques assez différentes, pour qu'il soit nécessaire de les séparer. Ainsi l'on ne devra pas confondre le cristal de roche avec le silex, quoiqu'ils aient une même composition. » Or, on peut dire que l'arragonite diffère beaucoup plus de la chaux carbonatée par ses caractères physiques, que...
Page 447 - T. il, p. 274 et suivLes parties qui répondent aux bords curvilignes tels que ux, u'x i (fig. 6) subissent aussi un décroissement, et telles sont les quantités dont elles se dépassent mutuellement vers les mêmes bords, que les surfaces qui naissent de ce décroissement sont à double courbure. A un terme plus reculé, les courbes se répètent vers les angles p , />', et la surface du parallélogramme arrive par degrés à celle qui est renfermée entre les deux arcs geg*', ge'g.
Page 493 - ... la chaux carbonatée se serait convertie peu à peu en fer carbonaté, par une substitution des molécules ferrugineuses aux molécules calcaires. Cette transformation aurait laissé subsister le mécanisme de la structure, à peu près comme dans le bois agatifié on retrouve tous les linéamens de l'organisation primitive , en sorte que les molécules quarzeuses , en remplaçant une à une celles du bois, ont pris l'empreinte du tissu végétal.
Page 427 - E e près , qu'il avait droit de rejeter la différence sur les petites erreurs inséparables de l'observation. Ainsi, dans une expérience relative au magnétisme, où la mesure des forces dépendait du carré du nombre d'oscillations que faisait en 60...

Bibliographic information